Bony Guiblehon

Anthropologue
Guiblehon Bony est né à Douagué, en Côte d’Ivoire. Enseignant-chercheur au Département de Sociologie et d’Anthropologie de l’Université de Bouaké, il a effectué ses études universitaires en France, à la Faculté de théologie de Vaux-sur-Seine, à l’Institut Catholique, à l’Ecole de Langue et de Civilisation de l’Orient Ancien (ELCOA, Institut catholique de Paris). Il a soutenu sa thèse de doctorat en anthropologie à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes / Paris-Sorbonne. Il a étudié sur les pratiques funéraires chez les Wè et les Agni-bona de Côte d’Ivoire, puis sur les croyances et pratiques des hommes-panthères. Il travaille actuellement sur les rapports entre l’église et la société, l’anthropologie politique et la problématique des relations inter-ethniques.

Guiblehon Bony : docteur en anthropologie, enseignant-chercheur à l’Université de Bouaké. théologien (diplômé faculté de théologie de Vaux-sur seine, et de l’Institut Catholique, de Paris). Il a publié quelques travaux de recherches sur les rites funéraires, la relation entre la politique, l'éthnie et la religion; la santé...
adresse email envoyer un mail à l'auteur

Renseignements

Titre(s), Diplôme(s) :
doctorat, maîtrise en théologie, certificats supérieurs de Grec et Hebreu

Fonction(s) actuelle(s) : Anthropologue, enseignant-chercheur, université

Né(e) le 16/08/1968 à Douagué/Kouibly

Pays d'origine : Côte d'Ivoire

Résidence

08 BP 857 Abidjan 08 Cote d'Ivoire
08 BP 857 Abidjan
Côte d'Ivoire
tel. 00 (225) 22 43 12 72/07 16 37 39

Bibliographie

Extraits

VIOLENCE ET SÉDUCTION : LA SOCIÉTÉ DES HOMMES-PANTHÈRES CHEZ LES WÈ (CÔTE D'IVOIRE)
Bony Guiblehon
Ecole Pratique des Hautes Etudes, octobre 2004
DISTANT YET CLOSE: A COMPARATIVE STUDY OF MEDIATORY CHARACTERS OF THE WÈ AND AGNI-BONA CULTURE OF THE IVORY COAST
Bony Guiblehon
Ecole Pratique des Hautes Etudes, octobre 2000
SORCIÈRE ET INFIDÈLE : TRAITEMENT RITUEL DE LA VEUVE CHEZ LES WÈ ET LES AGNI-BONA DE CÔTE D'IVOIRE
Bony Guiblehon
Mémoire, Ecole Pratique des Hautes Etudes (EPHE), juin 1999