Jean-Pierre Coutard

Jean-Pierre COUTARD est né en 1952 à Cognac et a passé sa jeunesse dans l’île d’Oléron.
Il est Docteur en philosophie, ayant soutenu sa thèse à Paris IV Sorbonne sur “L’interrogation sur le vivant chez Leibniz et quelques savants de son temps”. Cette thèse a été publiée en 2007 sous le titre “Leibniz et le vivant”.
Il n’a jamais interrompu ses travaux en philosophie, particulièrement sur la notion d’individu et de singularité, en lien avec les sciences de la vie, puis sur la notion de temps. Certains de ses ouvrages ont été publiés : De la singularité (L’Harmattan, 2009), Le soi, le temps et l’autre, autour de Husserl, Maine de Biran et Ricoeur (L’Harmattan, 2013).
La poésie est pour lui une parole qui s’est révélée assez tardivement ; elle lui a permis de dire autrement ces mots autour desquels gravite son interrogation. Depuis plusieurs années il cherche le lieu de confluence du son et du sens, de l’affect et de la pensée, dans un horizon poétique qui se veut le point de jonction entre finitude et désir, existence et création, fond tragique et forme apollinienne. Cette recherche, il l’explicite dans un essai qui sera publié en décembre 2020, intitulé “ Philosophie et poésie tragiques, pour renverser le nihilisme ”, où il propose la poésie comme antidote au nihilisme des temps modernes.
Certains de ses recueils de poésie ont été publiés, Chant du poème en 2018 et Poèmes passant en 2019. Un prochain recueil, intitulé Cent poèmes pour Apollon est en attente de publication.
Il partage son temps entre Paris et une vieille maison charentaise, où il vit avec son épouse, psychanalyste.

adresse email envoyer un mail à l'auteur

Renseignements

Titre(s), Diplôme(s) :
Docteur en philosophie

Fonction(s) actuelle(s) : Ecrivain(e)

Bibliographie