Philippe Gauthier

Chercheur(se)
Philippe GAUTHIER est doctorant en cotutelle à l’Université de Montréal (Canada) et à l’Université de Lausanne (Suisse) sous la direction d’André Gaudreault et François Albera. À Montréal, il est auxiliaire de recherche au Groupe de recherche sur l’avènement et la formation des institutions cinématographique et scénique (GRAFICS). Il s’intéresse notamment au montage aux premiers temps du cinéma (Cinema & Cie – International Film Studies Journal, automne 2007 et, en collaboration avec André Gaudreault, dans The Griffith Project, vol. 12, sous la direction de Paolo Cherchi Usai, 2008). Il est l’auteur de Le montage alterné avant Griffith : le cas Pathé (L’Harmattan, 2008). Philippe Gauthier a également collaboré à la revue 1895 – Revue d’histoire du cinéma (juin 2008). Sa thèse porte sur l’historiographie du cinéma à travers les pratiques du montage. Il a reçu en octobre dernier le Graduate Student Writing Award offert par l’Association internationale pour le développement de la recherche sur le cinéma des premiers temps (DOMITOR).
adresse email envoyer un mail à l'auteur

Renseignements

Titre(s), Diplôme(s) :
PhD en études cinématographiques (Université de Montréal / Université de Lausanne)

Fonction(s) actuelle(s) : Chercheur(se), Chercheur postdoctoral

Pays d'origine : Canada

Bibliographie

Autres parutions

« Perspectives internationales sur l’émergence de l’esthétique cinématographique classique », dans Jale Erzen (sous la direction de), XVIIth International Congress of Aesthetics - Congress Book 2 - Selected Papers, Ankara, Sanart Association of Aesthetics and Visual Culture, 2009, p. 77-81.

« De l’ “institutionnalisation” : du cinéma à la bande dessinée », dans Leonardo Quaresima, Laura Sangalli et Federico Zecca (sous la direction de), Cinema and Comics. Affinities, Differences and New Interferences, Udine, Forum, 2009, p. 241-249.

« Crosscutting, a Programmed Language » (en collaboration avec André Gaudreault), dans Paolo Cherchi Usai (sous la direction de), The Griffith Project, Vol. 12, Londres, British Film Institue, 2008, p. 30-47.

« Les coproductions cinématographiques France-Québec : un espace culturel problématique. L’exemple de J’ai mon voyage! (Denis Héroux, 1973) », Nouvelles « vues » sur le cinéma québécois, No 10, hiver 2008-2009, p. 1-16.

« De la poursuite au sauvetage de dernière minute : le développement du montage alterné chez Pathé entre 1906 et 1908 », Cinema & Cie – International Film Studies Journal, No 9, automne 2007, p. 33-42.