Catherine Reynaud

Qu’elle est née à Lyon et qu’elle y vit à nouveau après quelques longs périples à travers le monde, c’est tout ce que nous saurons de Catherine Reynaud. Discrète, elle préfère laisser ses livres parler de sa vie intérieure, ce qu’ils font à travers de hasardeux voyages en Afrique (L’œil du démon, Denoël, 1987) ou en Colombie avec le récent Cherchant le paradis, que publient ce mois les éditions de l’Harmattan. Inclassable, son écriture dépeint des paysages à la fois intérieurs et extérieurs, cisèle des atmosphères dont on ne sait plus si elles émanent d’un ciel, d’une foule, ou d’un sentiment secret. Les actions, menées tambour battant, recèlent souvent un germe de désabusement qui croît sous nos yeux et pourtant à notre insu, telle est la force d’une écriture réellement inspirée qui nous laisse, une fois le livre refermé, enthousiastes et songeurs à la fois, fatigués comme après un long voyage et pourtant impatients d’en entreprendre un nouveau. Comme pour une quête inlassablement reprise, jusqu’à la fin du souffle.


adresse email envoyer un mail à l'auteur

Bibliographie

Autres parutions

L'oeil du démon, Denoël, 1987