Charles Guerrin

Longtemps journaliste puis directeur juridique d'un groupe de presse, j'ai exercé au plan
national diverses responsabilités syndicales et professionnelles. Je suis l'auteur de monographies sur le statut
et la déontologie des journalistes et sur la législation du handicap, ainsi que d'un livre-enquête, "Morte
pour une messe à l'Espélidou". J'ai également écrit des pièces de théâtre pour la scène et pour la radio (France Inter).
Plus récemment, je me suis tourné vers la fiction romanesque.

Fils d'un écrivain journaliste, Charles Guerrin est entré très tôt dans la presse.
A vingt ans, en 1963, encore étudiant, il inaugure la critique de télévision du quotidien du soir
L'Espoir (Nice). L'année suivante, il entre à la rédaction de Nice-Matin, groupe de presse
dont il devient directeur juridique en 1998. Entre-temps, il a exercé le journalisme dans
différents secteurs et rubriques spécialisées (critique théâtrale, recherche et nouvelles
technologies, éducation, vie politique locale, chronique judiciaire…) à Nice-Matin (et à
L'Espoir Hebdo dépendant du même groupe). Il collabore ponctuellement à d'autres titres,
dont le Nouvel Observateur.
Dans le cadre de sa carrière de journaliste, il a assumé de nombreux mandats syndicaux et
électifs dans son entreprise, dont il a par ailleurs été administrateur salarié pendant une
douzaine d'années. Il a occupé des fonctions de responsabilités dans des instances nationales
tant syndicales (Syndicat National des Journalistes) que professionnelles (Commission de la
Carte de presse), et publié de nombreuses études et propositions relatives, notamment, au
statut de la presse et à la déontologie des journalistes.
A la fin des années soixante-dix, il a été chargé d'enseignement de la communication par
l'image au C.E.P.U.N. (Université de Nice).
Le théâtre l'a attiré aussi précocement que le journalisme. Après quelques années de pratique
du jeu en amateur puis de la mise en scène, Charles Guerrin écrit plusieurs pièces, dont une
est créée par l'O.R.T.F. en 1970.
Plus tard, il délaisse la fiction pour l'analyse et le pamphlet avec un essai sur la législation du
Handicap (1977), un livre-enquête sur la mort d'une fillette trisomique dans une institution
spécialisée (1978), et un essai sur la Presse (1995).
Au terme de sa double carrière professionnelle de journaliste et de juriste, Charles Guerrin est
revenu à la fiction avec "La Cérémonie des aveux", et plusieurs nouvelles. pagesperso-orange.fr/charles.guerrin
adresse email envoyer un mail à l'auteur

Renseignements

Fonction(s) actuelle(s) : Ecrivain(e), Journaliste honoraire et juriste de presse

Bibliographie

Autres parutions

"Morte pour une messe à l'Espélidou" (Editions Alain Lefeuvre)
"Juste un peu de poussière" (théâtre, Radio-France)

Critiques

ARTICLE PARU DANS LA STRADA
La Strada, magazine culturel, février 2010
DE NICE À VIENNE : LA MUSIQUE DES AVEUX. ARTICLE PARU DANS NICE MATIN
Pascale Primi
nice-matin, page Livres, janvier 2010

Événement

CAFÉ LITTÉRAIRE DE VENCE
SIGNATURE AUX "LETTRES CONSTELLÉES"

Extraits

JUSTE UN PEU DE POUSSIÈRE, PIÈCE RADIOPHONIQUE