Christian Schoenaers

Critique littéraire
Né à Bruxelles, le 8 décembre 1959. Seconde naissance, peut-être, à l’âge de vingt ans, avec la découverte des textes autobiographiques de Jean-Jacques Rousseau. Séjour solitaire de plusieurs mois en Ecosse, à Strathpeffer, dans les Highlands. Expérience déterminante. Lectures décisives. Prédilection pour l’autobiographie, le diarisme (Amiel, Du Bos, Boswell, Jaccard…), et la critique (Georges Poulet, Jean-Pierre Richard, Jean Starobinski, Marcel Raymond, Jean Rousset, Albert Béguin…). Dialogues d’abord littéraires, selon la définition de Charles Du Bos (« la littérature est le lieu de rencontre de deux âmes »), avant de devenir aussi, parfois, rencontres personnelles, comme avec Georges Poulet, à Nice, en 1985, et avec Jean-Pierre Richard, à Paris, en 1994. Très grandes affinités helvétiques, mais premiers textes critiques consacrés à des écrivains belges. En 1999, à la faveur d’une année sabbatique, embarquement à Anvers à bord d’un cargo à destination du Sénégal. Long séjour à l’île de Gorée. Lecture sur place de quelques écrivains qui y ont vécu et écrit (Boufflers, Boly…). Rencontre et mariage avec une Goréenne.
adresse email envoyer un mail à l'auteur

Résidence

23 AV. EMILE VAN ERMENGEN
1020 BRUXELLES
tel. 0496556816

Bibliographie

Autres parutions

Échappées. Études sur trois écrivains belges d’hier : Pirmez, Van Lerberghe, Kochnitzky, 1996, chez l’auteur.
(Prix Constant de Horion de l’Association des écrivains belges de langue française.)

Références. Études littéraires : Poulet, Jacqmin, de Duve, 1998, chez l’auteur.

Retraits. Études littéraires : Pfeiffer, Sempoux, Cliff, 2000, chez l’auteur.

Goréens. Lectures : Boufflers, Boly, Clément, 2002, chez l’auteur.

Métissages. Goréens II. Adanson, Gaffiot, Giraudeau, 2004, chez l’auteur.

Écarts. Goréens III. Golbery, Cariou, Bohringer, 2008, chez l’auteur.

Sur les pas du poète Boly, in Mélanges offerts à Joseph Boly. De Paul Claudel à Elie Wiesel, Éditions Luc Moes, 2005, pp.166-197.

Amy Niang : de l’insularité à l’errance, in Niang, Amy, Fuite dans le symbole, Éditions Acoria, 2012, pp. 57-66.