Aïcha Bassry

Flair de louve

Aïcha Bassry est née en 1960. Elle vie et travaille à Rabat. Membre de la Maison de la Poésie, de l’Union des Écrivains du Maroc et de l’AICL française. Auteure de plusieurs recueils de poésie,et un roman, ainsi que des articles s’intéressant, entre autre, à la poésie, aux arts plastiques, et publiés dans différents journaux nationaux et internationaux. Sa poésie est traduite en plusieurs langues, dont l’espagnol, le catalan, le français, le turc, l’italien, l’allemand, l’anglais ainsi que le suédois .Les poèmes d’Aïcha Bassry ont été édités dans plusieurs anthologies poétiques arabes et internationales..
adresse email envoyer un mail à l'auteur

Renseignements

Titre(s), Diplôme(s) :
Master en literature arabe

Institution de travail :
Ad: 30 Avenue d Alger- Hassan-Rabat-Maroc
Tl: 00212665167405
Mail:bassryaicha@yahoo.fr

Fonction(s) actuelle(s) : Ecrivain(e), Ecrivaine

Résidence

30 av d'Alger Hassan
RABAT 1000
tel. 00212665167405

Bibliographie

Autres parutions

Soirées : Ed. Dar Atakafa, Casablanca 2001, Maroc.
L’insomnie des anges : Ed. Dar Okad, Rabat 2003, Maroc.
Balcon éteint : Ed. Dar Atakafa, Casablanca 2004, Maroc.
Nuit à panne rapide : Ed. Dar Annahda, Beirut 2007, Liban.
L’isolement de l’oiseau : Ed. Dar Ward, Damas 2010, Syrie.
L’insomnie des anges : Anthologie traduite en Français par Abdelatif Laabi. (Recueil édité avec le concours du Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France au Maroc), Ed. Marssam, Rabat 2007, Maroc.
Murmures de cheminée : Porte folio avec le peintre Abdellah Alhariri (collection livre pauvre), Tours 2007, France.
Mon ami l’automne : Porte folio avec le peintre Moha Bennani, Ed : Marssam, Rabat 2009, Maroc.
La lampe du poète : (Anthologie traduite en turc), Ed. Digraphe, Istanbul 2006, Turquie.
La solitude du sable : (Anthologie traduite en espagnol), Ed. Alfar, Séville 2006, Espagne.
Sur le point de partir : (Anthologie traduite en espagnol), Ed. Université, San José 2009, Costa Rica.
Cicatrice de lumière : (Anthologie traduite en espagnol), Santiago 2010, Chili.
La nostalgie de la pluie : (Anthologie traduite en turc), Ed. Art–Chop, Istanbul 2010, Turquie.
La lueur des lilas : (Anthologie traduite en italien), Ed. Il, Girasole 2012, Italie.
L’ironie dans la poésie de Mahmoud Darwich, critique littéraire.
Les nuits de soie : (Roman), Ed. Almarkaz Atakafi Alarabi, Beirut 2013, Liban.
Leçon de peinture : (Poèmes pour enfants), Ed. Marssam.

Prix littéraires

AICHA BASSRY REMPORTE LE DEUXIÈME PRIX DE POÉSIE FÉMININE SIMONE LANDRY POUR LE POÈME "MYTHOLOGIE DU CORPS MARIE THÉRÈSE LEFORT" ET POUR LE POÈME "LES INNOCENTES"
mars 2017