Véronique Ahyi-Hoesle

« Née à Lyon d’une mère française et d’un père togolais, j’ai l’âge des femmes qui omettent de mentionner leurs anniversaires.
Après mes études en langues étrangères appliquées à l’université de Lyon, le destin m’envoie au Sénégal. Je deviens journaliste, collabore avec des magazines féminins et crée à Dakar la première agence d’attachés de presse et de relations publiques que je dirige pendant 10 ans.
En 2007, je quitte le Sénégal pour le Laos. Nouveau mari, nouvelle vie, nouveau continent, nouvelle vocation. J’écris mon premier livre « Ayélé, fille de l’ombre ». Puis, quatre ans plus tard, retour en Afrique, en République Démocratique du Congo, au Sud-Kivu, à Baraka. Dans cette zone de conflits où seul le personnel jugé « essentiel » peut y séjourner, je réside donc au Burundi, à Bujumbura. Chaque jour, les montagnes congolaises de l’autre côté du lac Tanganyika m’invitent au voyage. Mais les rebelles sont partout, les routes ne sont pas sûres et les véhicules ne se dé­placent qu’en convoi. A la première accalmie, j’obtiens un visa. Sur la route, des pan­neaux commémoratifs dénoncent les massacres perpétrés sur les populations. Dans ce Congo dévasté et instable, je veux utiliser mon séjour pour aller à la rencontre des hommes et des femmes, les écouter et comprendre. Leurs témoignages, souvent tou­chants, ont donné naissance à « Noire Datura ».

https://www.facebook.com/V%C3%A9ronique-Ahyi-Ho...
adresse email envoyer un mail à l'auteur

Renseignements

Institution de travail :
29, rue ancien hôtel de ville
84100 ORANGE

Fonction(s) actuelle(s) : Ecrivain(e), journaliste

Pays d'origine : France

Bibliographie

Autres parutions

Ayélé fille de l'ombre

Articles de presse

AMINA N°564
Alain Barry
avril 2017
LA PROVENCE
Bernard Sorbier
mars 2017
LA PROVENCE
mars 2017
LE DAUPHINÉ LIBÉRÉ
mars 2017
LE DAUPHINÉ LIBÉRÉ
mars 2017

Comptes-rendus d'ouvrage

CLIONAUTES