Stephen Johnston

Stephen Johnston porte la question : “comment trouver le sens de la vie ?”
La question de l’instauration du sens est particulièrement pertinente aujourd’hui en Occident, là où elle ne s’était jamais posée. En effet, avant la sécularisation massive des sociétés occidentales la grande tradition chrétienne avait procuré, pendant deux millénaires, un ordre métaphysique stable et incontesté.

Avec la propagation de la modernité en Occident, les valeurs traditionnelles ont lentement migré, sans changer pour autant, du domaine du sacré dans le domaine du profane. Mais cette sortie progressive du religieux a créé une sorte d’appel d’air métaphysique pour combler le vide généralisé touchant tous les aspects de la culture.

Mais c’est tardivement que ce bouleversement s’est fait ressentir à un niveau identitaire personnel. Les immenses cataclysmes de la Seconde Guerre Mondiale, de la Shoah, des systèmes totalitaires, de la guerre au Vietnam et des désastres écologiques, ont peu à peu activé, dès les années 1960, une remise en cause profonde à l’échelle de l’Occident des valeurs héritées de l’ancien ordre social. Les valeurs immémoriales s'étaient desséchées, vidées de leur sens.

Pendant la période d’entre-deux guerres C. S. Lewis, spécialiste de la littérature du Moyen Age et de la Renaissance à Oxford, s’était intéressé à l’usure lente de l’ancienne culture. Il constata que beaucoup de Britanniques sécularisés tenaient encore, sans savoir pourquoi, aux valeurs millénaires héritées du christianisme. Neuf fois en 1941 et 1942, la BBC fit appel à Lewis pour encourager le civisme de ses compatriotes et fortifier leur attachement aux valeurs millénaires mis à l'épreuve par la guerre. Sans se référer aux églises ni aux textes sacrés, il leur propose une réflexion originale et universelle pour tenter de ressaisir le sens de leurs vies et de l’histoire.

En 2017, Stephen Johnston publie « Le sens et la vérité du mythe dans Mere Christianity de C. S. Lewis » (Éditions L’Harmattan). En travaillant à la frontière de la philosophie, de l’anthropologie et de la littérature, il cherche à comprendre les raisons du succès des émissions très écoutées de C. S. Lewis à la BBC durant la Seconde Guerre Mondiale. Leur succès conduit Johnston à s’interroger sur l’échec persistant de la modernité à transmettre sens et valeurs. Ce livre s’adresse à ceux qui aspirent à autre chose qu’à une conception morne, désenchantée ou superficielle du sens de la vie.

"A major book which will give shape to the literature on CS Lewis ..." (Reimund Bieringer, KU Leuven)

Après des études de commerce et l'expérience de chef de projets chez Servicemaster Industries, Stephen Johnston a repris des études de théologie se concrétisant dans une thèse à l'université de Leuven et l'ICP. Il dirige actuellement une fondation privée de recherche à la croisée de l’anthropologie, de la philosophie et de la théologie. Stephen Johnston a publié les résultats de sa recherche sur la question “Comment trouver du sens aujourd’hui?” chez l’Harmattan. Sa participation bénévole à la création de l'association Cohérence en 2009 (coherenceparis.com) est l'affirmation que nous retenons en France les valeurs millénaires de dignité humaine, de liberté individuelle, de générosité et de compassion. Sa plus grande satisfaction est de dénicher dans les recoins de la Francophonie des “perles rares” pour Cohérence, ces femmes et ces hommes qui se dévouent avec beaucoup d’intelligence pour aider les plus démunis autour d’eux. coherenceparis.com
adresse email envoyer un mail à l'auteur

Renseignements

Titre(s), Diplôme(s) :
PhD

Institution de travail :
122 boulevard Raspail
75006 Paris

Fonction(s) actuelle(s) : Ecrivain(e), Président fondateur de Cohérence: partenaires pour le développement

Bibliographie

Articles, contributions

L'ARCHÉOLOGIE COGNITIVE DE C. S. LEWIS
publié le 31/03/2020, consulté 0 fois