Claude Rougier

En détruisant sans discernement, depuis le Néolithique, les arbres et la forêt, berceau de notre espèce, Homo sapiens, sans sagesse, creuse sa tombe. Les forêts sont un des éléments clefs des grands équilibres planétaires dont dépend la survie de l’humanité.

En s’appuyant sur des bases scientifiques aussi sures que possible cet essai crée et développe des réflexions philosophiques et sociétales.
Seul l’acquisition d’une culture scientifique minimale peut faire prendre conscience aux Hommes d’un impératif changement de modèle de civilisation dans lequel la préservation de la nature et des arbres en particulier peut encore éloigner l’effondrement.

Certes la nature est d’une puissante résilience. Le désert qui a précédé l’apparition du verdissement des continents ne suivra pas la disparition des Hommes. Mais qui sera là pour admirer et réfléchir sur la beauté de la planète et sur la magnifique aventure humaine…. Ou alors l’humanité disparaîtra, bon débarras !



adresse email envoyer un mail à l'auteur

Renseignements

Titre(s), Diplôme(s) :
doctorat en géologie du Quaternaire // DEA d'agro-eco-pédologie

Fonction(s) actuelle(s) : Ecrivain(e)

Pays d'origine : France

Résidence

31 RUE BERANGER
33260 LA TESTE
France

Bibliographie