Alain Depaulis

Chercheur(se)
Alain Depaulis a exercé la fonction de psychothérapeute en Centre Médico-psycho-pédagogique (CMPP), en Consultation Médico-psychologique pour adultes (CMP), de psychologue dans un SSESD pour enfants souffrant de déficit auditif. Il a été l’animateur de l’orientation clinique d’un l’IME qui a conduit à la fondation d'un SESSAD-DI. Ses travaux collectifs consacrés aux enfants en situation de handicap ont inspirés le projet de clinique en partenariat. Il est cofondateur de PLURIACT, Atelier de la pluridisciplinarité, en acte, au service de la personne vulnérable.

Dans les années 80, Alain Depaulis engage une réflexion sur les relations entre l’usager et les professionnels. Dans "Clinique de la demande en consultation infantile" (PUN, 1992), l’équipe pluridisciplinaire d’un CMPP (Centre Médico-Psycho-Pédagogique) s’interroge sur la meilleure réponse possible à apporter à un enfant souffrant de difficultés scolaires, fréquemment sous-tendues par des problèmes psychologiques, familiaux ou sociaux.

En 1994, il est cofondateur d’un SESSAD (Service d’Education Spéciale et de Soins à Domicile) dédié à des enfants en situation de handicap. Dans "Essai d’identification d’un SESSAD" (ANCE, 1998) l’équipe pose les jalons d’une démarche centrée sur le discours de l’enfant et de sa famille et son articulation aux divers professionnels intervenant auprès de lui. Cette initiative associe l’Education Nationale, le CMPP et l’ASE. Partant du constat de la difficulté d’offrir des soins cohérents à un enfant en souffrance scolaire, ces équipes assument la question : Comment faire de la clinique à plusieurs ? Se dessine ainsi l’ébauche d’une Clinique en partenariat.

Durant ces années d’apprentissage, ce collectif forge un certain nombre d’outils (Analyse de situation, diagnostic en extension, moment réflexif…) qui sont théorisés dans "Travailler ensemble, un défi pour le médico-social. Complexité et altérité" (Eres, 2013). La mise en œuvre de cette expérience partenariale est nourrie de nombreuses illustrations. Limitée au champ médico-social sa pertinence se doit de s’ouvrir au champ sanitaire et social.

En 2016 Associé à Alain Molas et Jean Navarro, Alain Depaulis crée Pluriact, Atelier de la pluridisciplinarité, en acte, au service de la personne vulnérable. Ce collectif est animé par un groupe de recherche, composé de professionnels et d’usagers engagés dans une réflexion éthique. Son objectif est de mettre à l’épreuve les leçons de l’expérience du SESSAD dans des services variés (sanitaires, médico-sociaux et sociaux). "L’agir pluridisciplinaire. Ethique et réflexivité", postface de Michel Chauvière (L’Harmattan, 2020) rend compte de cette expérience. Elle identifie un processus qui soutient l’éthique du collectif et favorise la fluidité des relations personnelles et professionnelles.

Dès lors le collectif Pluriact s’engage dans la reconnaissance de la pluridisciplinarité comme discipline à part entière dans les centres de formation et les universités.
http://pluriact. Atelier de la pluridisciplinar...
adresse email envoyer un mail à l'auteur

Renseignements

Titre(s), Diplôme(s) :
psychologue clinicien, psychanalyste. membre de l'école freudienne

Fonction(s) actuelle(s) : Chercheur(se)

Pays d'origine : France

Bibliographie

Autres parutions

- Travailler ensemble, un défi pour le médico-social, Complexité et altérité. En collaboration avec Jean Navarro et Gilles Cervera, préface Axel Kahn, Eres 2013
- Le complexe de Médée. Quand une mère prive le père de ses enfants. De Boeck 2003, 2e éd. 2008
- La clinique de la demande en consultation infantile, PUN, 1992

Articles de presse

L'IMPORTANCE DE L'AGIR PLURIDISCIPLINAIRE
La Montagne, février 2021