Nicolas Laurenceau

Un livre-clé pour comprendre l'impasse actuelle et reprendre espoir en l'avenir de l'humanité.

Le capitalisme domine le monde, mais il le détruit en même temps.

Par essence prédatrice, l'économie-monde sur laquelle il règne ne survit aujourd'hui que par la destruction des richesses et un dramatique accroissement des inégalités.

Comment sortir de l'impasse actuelle ? Face à cette question majeure du début du troisième millénaire, Nicolas Laurenceau propose une approche pour le moins originale. Dans son livre "Au-delà du capitalisme, quelles civilisations ?", aboutissement de longues années de réflexion personnelle et collective, il nous invite à prendre du recul et à resituer la période actuelle dans la très longue histoire de l'humanité.
Cette histoire peut être divisée en deux Grandes séquences. La première commence il y a quelque trois millions d'années, quand émergent ces espèces de primates qui, en concevant leurs outils, développent une nouvelle conscience du monde. La seconde naît avec l'agriculture ; au fil des siècles, l'humanité y prend conscience de son universalité.
Dès lors, le capitalisme apparaît pour ce qu'il est : un simple temps de la deuxième Grande séquence de l'humanité. La modernité qu'il est censé porter est enfermée dans un présent stérile, qui occulte tant le passé que le futur. Sortir du capitalisme suppose de franchir ce que Nicolas Laurenceau nomme le “mur du néolithique”, en inventant les bases d'une troisième Grande séquence à venir.

Aujourd'hui, il ne s'agit pas d'espérer un “grand soir” où tout basculerait. Mais on peut repérer, dans le buissonnement actuel des expériences humaines, celles qui portent en germe cette troisième humanité. Celles qui inventent un nouveau rapport à l'espace et au temps, celles qui privilégient la vie dans la dialectique entre la vie et la mort, celles qui enfin organisent les pouvoirs sur des réseaux de responsabilité incluant tous les humains.

De fait, des métropoles aux zones les plus rurales, des Cévennes au Chiapas mexicain, de nombreux groupes inventent déjà de nouveaux modes de vie susceptibles de servir de socle aux civilisations du futur. En suivant leur exemple, cette espèce invasive et destructrice qu'est l'humanité pourrait finalement retrouver un équilibre avec son milieu.

Dans une approche volontairement transdisciplinaire, à la fois historique, économique, mathématique, philosophique et même poétique, Nicolas Laurenceau nous propose dans cet essai fouillé des raisons de comprendre les contradictions et blocages du monde actuel, mais surtout des raisons de croire en notre capacité à nous inventer un avenir.

Études : Lycée Claude Fauriel (Saint-Étienne) 1968 - 1975
Collège coopératif Rhône-Alpes 1997 – 1999

Activités professionnelles :
Différentes collectivités locales de 1980 - 2019 dans la Loire et le Puy-de-Dôme.

Activités militantes :
Équipe Nationale de la JEC 1975 -1977
Parti Socialiste : Secrétaire de Section 1977 - 1987
Secrétaire Départemental 1981 - 1991
Mouvement des Citoyens : Président départemental 1991 - 2004 auteurs.harmattan.fr/nicolas-laurenceau/
adresse email envoyer un mail à l'auteur

Renseignements

Fonction(s) actuelle(s) : Ecrivain(e)

Pays d'origine : France

Bibliographie

Articles, contributions

AU-DELA DU CAPITALISME, QUELLES CIVILISATIONS ?
La très longue histoire de l'humanité pour éclairer son devenir
publié le 27/11/2021, consulté 7 fois

Articles de presse

LE PROGRÈS - UNE RENCONTRE AVEC L'AUTEUR DE AU-DELÀ DU CAPITALISME, QUELLES CIVILISATIONS ?
Mikael MIGNET
Le Progrès du mercredi 8 décembre 2021 page 20 Par Le Progrès, décembre 2021

Sur Internet

COURRIER DE CHRISTINE PIRES BEAUME
Députée de la deuxième circonscription du Puy de Dôme
Courriel du 15 décembre 2021