Frederic Vioux

Aussi loin que remontent ses souvenirs, Frédéric Vioux projetait de devenir cycliste sur les anneaux de Saturne. Mais il apprit peu après (blessure de l’enfance) que ces boucles n’étaient pas les pistes d’athlétisme extraordinaires qu’il imaginait.
Aujourd’hui, il pratique ce que Charles Péguy appelait le plus beau métier du monde : professeur à Tours, dans le domaine des sciences physiques. Toutefois, son activité principale demeure rêveur compulsif insatiable. C’est la raison pour laquelle son premier ouvrage fut une vulgarisation joyeuse des sciences physiques qui s’appuie sur la passionnante histoire des sciences. Ce livre s’intitule « La Physique pour ceux qui n’aiment pas ça ».
Aujourd’hui, il souhaite faire connaitre « Le Solipsiste ». Il s’agit d’une fiction traitée à travers le mode de l’anticipation. Plus intéressante que la description d’une dystopie, cet écrit esquisse ses prémices. Avec ce prétexte, l’auteur joue avec le lecteur qui peinera à distinguer, tout comme les personnages du roman, ce qui est réel de ce qui relève de l’illusion. Heureusement, à la fin, tout s’éclaircit ; mais cela dépasse l’imagination…


www.youtube.com/watch?v=Ix2261YW25M
adresse email envoyer un mail à l'auteur