François Urvoy

Fort peu littéraire, si la préoccupation dominante de l’auteur est philosophique, on ne peut en détacher d’une part la pratique musicale, d’autre par l’intérêt soutenu pour la recherche scientifique, en particulier pour la physique et pour les sciences humaines.
Des conditions personnelles ainsi que le double cursus d’études de perspectives bien différentes que l’auteur a eu l’occasion de suivre (voir biographie), l’ont amené à n’être ni vraiment “dans“ la manière de penser régissant la vie intellectuelle ni non plus “dehors“, situation inconfortable mais induisant un recul, une distance radicale vis à vis de l’univers intellectuel occupant actuellement tout l’espace.
Cette distance s’est trouvée renforcée par la liberté vis à vis des allégeances de toutes sortes qu’entraîne l’accès à l’université, liberté toutefois chèrement payée en temps et en conditions de travail.
Ces circonstances n’ont fait qu’orienter le regard vers le statut de la raison et de ses conditions de réalisation. L’examen attentif montre que les formes de rationalisme moderne (et pas seulement contemporain) se développent sur un double substrat, d’une part des visées dont la dimension idéologique est masquée, d’autre part un ensemble lié de présupposés implicites, à la fois incritiqués, douteux et, à terme, stérilisants.
L’auteur estime que la tâche la plus urgente est de dégager ces présupposés, clarifier les “racines“ de la rationalité et commencer à explorer ce qui en découle.

Naissance : le 14 janvier 1936 à Bamako, MALI.
Études secondaires au lycée Montaigne à Bordeaux.
Architecture et urbanisme à Bruxelles, 1954 – 55
Septembre 1955, entrée chez les Dominicains, études de philosophie, grec, hébreux, exégèse, etc.
Novembre 1960, exclusion. Reprise des études de philosophie à la faculté des lettres de Bordeaux.
1965, agrégation de philosophie.
1965 – 75, enseignement au lycée Daumier à Marseille.
1975 – 96, enseignement au lycée Aubanel à Avignon.
1980 – 98, étude de chinois.
1988, doctorat es lettres (sous la direction de G.G. Granger).
1996, retraite.
adresse email envoyer un mail à l'auteur

Renseignements

Titre(s), Diplôme(s) :
Agrégé de philosophie, docteur es lettres (philosophie)

Fonction(s) actuelle(s) : Ecrivain(e), Professeur retraité

Pays d'origine : France

Bibliographie