Xavier Bard

Pendant ma vie d'enseignant, j'ai malheureusement défendu certaines thèses sartriennes. La période de la retraite m'a permis de rectifier et montrer qu'il est impossible que la conscience soit à jamais " impersonnelle ", ou que la douleur manque d'être à jamais souffrance absolue, comme si l'on devait manquer de souffrir totalement. (Cf. bûcher)
Dans mon Edition Dauphine, outre la publication de 18 nouvelles érotiques (Les Désirables), je fais paraître une analyse de ce que Kant désigne par " folie religieuse ", c'est à dire les pratiques culturelles, mécaniques et ritualisées et une critique du " Mal radical ", indéfendable en tant que reprise rusée du péché originel.

Professeur de philosophie ; a enseigné en France en Terminale ; et dans le Supérieur aux U.S.A.., de 66 à 69, à l'Université du Kansas, puis à Moorhead State University (Visiting Lecturer - Visiting Professor) www.xavier-bard.com
adresse email envoyer un mail à l'auteur

Renseignements

Titre(s), Diplôme(s) :
Reçu à l'Ecrit de l'Agrégation de Philosophie

Fonction(s) actuelle(s) : Ecrivain(e)

Résidence

7 rue du Gennetay
72700 ROUILLON
France
tel. 02 43 77 42 66

Bibliographie

Autres parutions

Kant et "La Folie religieuse" Edition Dauphine 2004
Les Désirables Genre érotique courtois 2003