• Couverture Filmer l'adolescence au féminin : Les filles ne savent pas nager d'Anne-Sophie Birot
  • 4eme Filmer l'adolescence au féminin : Les filles ne savent pas nager d'Anne-Sophie Birot

FILMER L'ADOLESCENCE AU FÉMININ : LES FILLES NE SAVENT PAS NAGER D'ANNE-SOPHIE BIROT

Michelle Scatton-Tessier

Cet article est un extrait du livre suivant :
Portraits de jeunes filles


Date de publication : septembre 2009
Version numérique* :
4 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Jamais n'a-t-on eu un si grand nombre de femmes
produisant des longs métrages en France, tant et si bien que
l'industrie cinématographique parle de "la féminisation de la
profession" depuis le milieu des années quatre-vingt-dix (voir
Garbarz). Selon René Prédal, auteur de l'ouvrage Le jeune
cinéma français (2002), "On peut situer précisément
l'offensive féminine dans la réalisation cinématographique en
1986, année où pour la première fois, plusieurs longs métrages
tournés par des femmes sont présentés aux'Perspectives du
cinéma français' du festival de Cannes, tandis que, la même
année, la promotion entrant à la FEMIS [l'école nationale
supérieure des métiers des images et du son] compte autant de
filles que de garçons"

     
  • ISBN : 978-2-296-09157-3 • septembre 2009 • 23 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoverso