• Couverture Les lieux d'accès aux TIC à Dakar Entre résistance, reconversion et innovations technologiques
  • 4eme Les lieux d'accès aux TIC à Dakar Entre résistance, reconversion et innovations technologiques

LES LIEUX D'ACCÈS AUX TIC À DAKAR ENTRE RÉSISTANCE, RECONVERSION ET INNOVATIONS TECHNOLOGIQUES

Ousmane Sary1 Gdri/Netsuds Cean, Iep Bordeaux

revue d'origine de cet article : Netsuds 4

Date de publication : octobre 2009
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

ur comprendre la nature du processus d'insertion des TIC en Afrique, il faut
analyser le phénomène des accès publics qui se manifeste à l'inverse du
modèle occidental (Chéneau-Loquay 2004). Le coût onéreux du matériel et de
la communication elle-même, entraîne ces formes d'accès publics qui s'adaptent aux
réalités socio-économiques. Plusieurs études ont montré que ces accès publics se
sont imposés et ont permis une croissance des usages des TIC dans les pays du sud.2
Notre étude concerne le cas des accès publics à Dakar, la capitale du Sénégal qui
dispose d'un réseau infrastructurel relativement performant, ce qui a permis de
mettre en oeuvre depuis 1992 une politique d'accès public au téléphone visant à le
populariser. La Sonatel, (Société nationale de téléphone) l'opérateur principal, en
collaboration avec des exploitants privés, a mené une politique d'implantation de
lieux d'accès public pour la téléphonie que l'on appelle télécentres. Dans les années
90, cette opération a connu un succès réel ; les télécentres ont poussé comme des
champignons partout au Sénégal.

     
  • ISBN : 978-2-296-10236-1 • octobre 2009 • 14 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoverso