• Couverture LA MARQUE DE L'ÉTRANGER La construction d'identités délinquantes chez des jeunes d'origine maghrébine
  • 4eme LA MARQUE DE L'ÉTRANGER La construction d'identités délinquantes chez des jeunes d'origine maghrébine

LA MARQUE DE L'ÉTRANGER LA CONSTRUCTION D'IDENTITÉS DÉLINQUANTES CHEZ DES JEUNES D'ORIGINE MAGHRÉBINE

Maryse Esterle-Hedibel

Cet article est un extrait du livre suivant :
CRIMES ET CULTURES


Date de publication : novembre 1999
Version numérique* :
4 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Cette communication s'appuie sur des travaux que j'ai menés
pendant plusieurs années sur deux quartiers de la banlieue parisienne,
auprès de jeunes qui sont nés en France pour leur grande majorité, de
parents dont au moins un ou les deux sont de nationalité d'un des pays du
Maghreb, l'Algérie en particulier. Ces jeunes ont été amenés à former des
bandes au cours de leur adolescence, par des processus que je vais
expliquer ici.
La méthodologie de recherche est basée sur une approche
d'anthropologie sociale. J'occupais au début de cette recherche une
position d'éducatrice de rue qui m'a facilité grandement le contact avec le
terrain sur un grand quartier d'habitat social. J'ai

     
  • ISBN : 2-7384-8519-7 • novembre 1999 • 8 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoverso