• Couverture La conversion d'un peintre défroqué: Marcel Duchamp
  • 4eme La conversion d'un peintre défroqué: Marcel Duchamp

LA CONVERSION D'UN PEINTRE DÉFROQUÉ: MARCEL DUCHAMP

Michel Vanpeene, Université de Paris I Panthéon-Sorbonne

LES CONVERSIONS COMME FORMES ET FIGURES DE LA MÉTAMORPHOSE
Date de publication : 2002
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Pour Duchamp, 1912 est une année qui compte.
"Voulant briser pour toujours les chaînes d'esclavage du
naturalisme"1, il fait descendre un nu cubiste d'un escalier.
Son intention de créer un nouveau scandale au Salon des
Indépendants est à peine voilée, mais il n'y renouvellera pas
les exploits de Boronali 2, chef fumiste de l'École excessiviste
en 1909, ni celui des cubistes en 1911: le Comité de
placement du Salon, indigné par le titre peint en majuscules,
Nu DESCENDANT UN ESCALIER, censure le tableau.
Archipenko, Le Fauconnier, Gleizes, Metzinger et Léger
chargent Jacques Villon et Raymond Duchamp-Villon
d'apprendre la décision à leur

     
  • ISBN : 2-7475-3070-1 • 2002 • 18 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoverso