• Couverture Conversion ou trahison: la sauvegarde du patrimoine industriel
  • 4eme Conversion ou trahison: la sauvegarde du patrimoine industriel

CONVERSION OU TRAHISON: LA SAUVEGARDE DU PATRIMOINE INDUSTRIEL

Jean-Michel Leniaud, École Pratique des Hautes Études

LES CONVERSIONS COMME FORMES ET FIGURES DE LA MÉTAMORPHOSE
Date de publication : 2002
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Parler de patrimoine industriel soulève une question de
définition. On pourrait en limiter le champ aux outils de
production. Ou, au contraire, l'étendre à tout produit
d'architecture qui intégrerait des éléments de construction
industrialisés: mais comment, dès lors, tracer la frontière qui
séparerait l'architecture industrielle ainsi pensée de celle qui
ne le serait pas? Il serait probablement facile de répondre au
problème si l'arrière-plan n'en était pas largement
idéologique. Doublement idéologique: d'une part, au nom
d'une dialectique imaginaire entre monuments du pouvoir et
monuments du travail; d'autre part, parce qu'est en jeu la
définition de la modernité en architecture. La définition de
ce terme, en effet, telle qu'elle est énoncée par les modernes,
suppose l'emploi de matér

     
  • ISBN : 2-7475-3070-1 • 2002 • 12 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoverso