• Couverture La sécurité comme motif d'intervention du Rwanda en République démocratique du Congo: prétexte ou réalité
  • 4eme La sécurité comme motif d'intervention du Rwanda en République démocratique du Congo: prétexte ou réalité

LA SÉCURITÉ COMME MOTIF D'INTERVENTION DU RWANDA EN RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO: PRÉTEXTE OU RÉALITÉ

par Charles Ntampaka

revue d'origine de cet article : Cahiers Africains 39

Date de publication : 2000
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Introduction
La guerre au Congo continue à prendre de l'ampleur, chacun des belligérants
ayant trouvé un prétexte pour intervenir. Le Rwanda, l'Angola et l'Ouganda
invoquent leur sécurité à la frontière commune avec le Congo. Le Zimbabwe,
allié du président Kabila, intervient officiellement à la suite d'une
demande de celui-ci mais également pour défendre des intérêts économiques
évidents. D'autres, comme le Tchad, ne semblent trouver de justification immédiate
à leur intervention que dans le cadre d'alliances politiques.
Dans le cas du Rwanda et de l'Ouganda, peut-on seulement avancer sa
propre sécurité pour justifier totalement l'intervention dans un pays souverain?
Ce motif étant connu, pourquoi le Rwanda a-t-il continué à nier la présence
des troupes rwandaises? Ces deux pays ont-ils assez de moyens matériels
et humains pour mener une guerre au Congo ou y a-t-il d'autres enjeux
régionaux? Finalement peut-on trouver d'autres motifs qui justifieraient une
intervention des pays voisins et l'appui des grandes puissances? En fin de
compte les Banyamulenge sont-ils les bénéficiaires de cette guerre?
Pour tenter de trouver une réponse à toutes ces questions, la présente note,
limitée au Rwanda, se propose, à travers l'examen des déclarations officielles
de l'autorité rwandaise et des analyses faites par la presse

     
  • ISBN : 2-7384-8675-4 • 2000 • 17 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoverso