• Couverture LA CRITIQUE CINEMATOGRAPHIQUE AFRICAINE FACE AU REGARD DE L'OCCIDENT
  • 4eme LA CRITIQUE CINEMATOGRAPHIQUE AFRICAINE FACE AU REGARD DE L'OCCIDENT

LA CRITIQUE CINEMATOGRAPHIQUE AFRICAINE FACE AU REGARD DE L'OCCIDENT

Olivier Barlet

Comment parler de cinéma ?
Date de publication : octobre 2005
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

On parlera davantage en Afrique de critique cinématographique
que de critique de cinéma. C'est en effet en incluant les études
critiques sur le cinéma que l'on évite d'exclure tous ceux qui ne
trouvent pas leur place dans les médias, non par manque de talent
mais parce que ceux-ci préfèrent souvent la promotion à la critique ou
bien se désintéressent de toute analyse critique.
Il est symptomatique qu'au lancement du réseau Africiné, qui
regroupe les journalistes culturels et critiques africains écrivant sur le
cinéma, une seule association était véritablement active sur le
continent et membre de la Fipresci : l'Association tunisienne pour la
promotion de la critique de cinéma (ATPCC), qui produit un bulletin
et organise rencontres et ateliers. Forte de son importante
cinématographie, l'Égypte constitue un cas à part avec trois
associations concurrentes.
L'initiative Africiné, développée avec le soutien d'Africultures à
partir d'ateliers de formation et d'échange critique ayant eu lieu à
Ouagadougou et Tunis en 2003, a débouché

     
  • ISBN : 2-7475-9220-0 • octobre 2005 • 12 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoverso