• Couverture ENTRE SIMULACRE ET REALISME LE CINEMA CRITIQUE
  • 4eme ENTRE SIMULACRE ET REALISME LE CINEMA CRITIQUE

ENTRE SIMULACRE ET REALISME LE CINEMA CRITIQUE

Stéphane Zagdanski

Comment parler de cinéma ?
Date de publication : octobre 2005
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Né d'une machine de foire, le cinéma est un moyen d'expression
hybride. On ne peut le considérer comme un art au sens où, à la
différence de ce qu'on appelait autrefois les Beaux-Arts - littérature,
musique, peinture, sculpture -, sa maturité demeure très jeune, pour ne
pas dire substantiellement puérile; d'autre part, il a été d'emblée et
reste tout aussi substantiellement tributaire de l'Industrie. Le cinéma a
dû s'inventer son langage à partir de machines-outils fournies par
l'Industrie, donc par l'Économie, ce qui est inédit dans l'histoire des
arts.
Il Y a ainsi une défectuosité originelle propre au cinématographe,
qui correspond au fait que son langage ne lui appartient pas, il lui est
fourni et dicté par des ustensiles techniques. Cette défectuosité se
manifeste en aval par une intense puérilité, les origines du cinéma
relevant comme on sait du guignol, de la foire.
Cette défectuosité, paradoxalement, a eu pour effet pervers une
intense mégalomanie, dans la mesure où le cinéma a dès son irruption
désiré dépasser et abolir les autres arts qui le précédaient

     
  • ISBN : 2-7475-9220-0 • octobre 2005 • 8 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoverso