• Couverture De l’utopie de la langue à la langue de l’utopie : José María Arguedas et l’écriture du castillan
  • 4eme De l’utopie de la langue à la langue de l’utopie : José María Arguedas et l’écriture du castillan

DE L’UTOPIE DE LA LANGUE À LA LANGUE DE L’UTOPIE : JOSÉ MARÍA ARGUEDAS ET L’ÉCRITURE DU CASTILLAN

Corinne Mence-Caster

L'utopie
Date de publication : avril 2010
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Introduction
Très tôt dans l’histoire de la pensée, les théories
naturalistes selon lesquelles la langue est l’écho privilégié de
l’Être lui-même, se sont opposées aux théories conventionnalistes,
qui voient dans la langue un instrument de vie inventé
par les hommes. Il suffit d’évoquer Cratyle estimant que la
nature elle-même se révèle dans le nom, pour comprendre
l’étroite connexion qui s’instaure entre la conception
humboldtienne de la langue et le cratylisme. Si l’on tient avec
Humboldt que la langue préserve, voire impose une certaine
vision du monde à la collectivité qui la parle, alors on est en
droit de la considérer comme un

     
  • ISBN : 978-2-296-11530-9 • avril 2010 • 12 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat