• Couverture Un site de création contemporaine et son public : le Palais de Tokyo, ou l'utopie de proximité
  • 4eme Un site de création contemporaine et son public : le Palais de Tokyo, ou l'utopie de proximité

UN SITE DE CRÉATION CONTEMPORAINE ET SON PUBLIC : LE PALAIS DE TOKYO, OU L'UTOPIE DE PROXIMITÉ

Mathilde Monier

revue d'origine de cet article : MEI (Médiation et Information) 19

Date de publication : février 2004
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Partant de quelques directives du Ministère de la culture et de la communication,
Nicolas Bourriaud et Jérôme Sans, deux directeurs
nommés pour trois ans, se sont vus désignés pour commander l'aile
Ouest du Palais de Tokyo 1 et ainsi créer le premier centre d'art contemporain
parisien sous tutelle de l'État. Une totale liberté de
conception de lieu et de nombreux moyens financiers leur ont été accordés
: il s'agissait de construire entièrement une nouvelle institution.
Les jeunes directeurs ont eu la possibilité d'inventer une situation, de
constituer une équipe et de définir un programme. Ils ont pu modeler
complètement le lieu, avec pour principale motivation le désir de montrer
quelque chose de différent, de proposer au public de l'art contemporain
ce qu'il ne trouvait pas ailleurs : des médiateurs en salle, aptes à
transmettre leurs connaissances, de nouveaux modes de fonctionnement
qui sont plus proches de l'actualité artistique 2, et enfin, un lieu
qui permette d'allier de manière complémentaire et concomitante
culture et loisirs afin de "dédramatiser l'art contemporain

     
  • ISBN : 2-7475-5653-0 • février 2004 • 4 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoverso