• Couverture Epistémêsis et altérité. Pour une socio-anthropologie du processus de cognition
  • 4eme Epistémêsis et altérité. Pour une socio-anthropologie du processus de cognition

EPISTÉMÊSIS ET ALTÉRITÉ. POUR UNE SOCIO-ANTHROPOLOGIE DU PROCESSUS DE COGNITION

Florent Gaudez

revue d'origine de cet article : Sociologie de l'Art 15

Date de publication : avril 2010
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Résumé : Après avoir précisé mon acception du vocable
"Socio-anthropologie", je m’attache dans cet article à
montrer, à partir d’un travail réalisé à partir du texte
littéraire fantastique, comment tout objet d’art est un lieu de
convergence où l’on trouve le témoignage d’un nombre plus
ou moins grand, mais qui peut être considérable, de points
de vue sur l’homme et sur le monde.
Je pose que ce n’est pas la communication elle-même qui est
anthropologiquement spécifique, mais le besoin de communi-
quer, même si ce besoin est souvent perverti dans une satu-
ration qui fait que l’on ne souffre pas d’incommunication
mais, comme le souligne Gilles Deleuze, de toutes ces forces
qui nous poussent à nous exprimer quand nous n’avons pas
grand chose à dire.
Lorsque la sociologie ou l’anthropologie

     
  • ISBN : 978-2-296-11350-3 • avril 2010 • 30 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat