• Couverture L'altermondialisme et la recherche sur les mouvements sociaux. Quelques réflexions
  • 4eme L'altermondialisme et la recherche sur les mouvements sociaux. Quelques réflexions

L'ALTERMONDIALISME ET LA RECHERCHE SUR LES MOUVEMENTS SOCIAUX. QUELQUES RÉFLEXIONS

Donatella Della Porta

revue d'origine de cet article : Cultures et Conflits 70

Date de publication : septembre 2008
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Le 30 novembre 1999, à Seattle, ville américaine devenue le symbole de la
New Economy, environ 50 000 personnes protestent contre la 3e conférence
de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) réunie pour lancer le
Millenium Round, un nouveau cycle de négociations visant à poursuivre la
libéralisation du marché, en particulier celles des investissements et des services
publics 1. Les manifestations de Seattle avaient été lancées en 1999 à Genève par
une coordination d'organisations de provenances diverses, qui s'étaient déjà
mobilisées avec succès pour empêcher la signature d'un traité international, le
Multilateral Agreement on Investment (MAI), accusé de réduire, au nom du
libre-échange, la capacité des Etats à intervenir sur les enjeux sociaux et environnementaux.
Les manifestations contre le Millenium Round - précédées
d'assemblées et d'initiatives de diffusion d'informations dans le monde entier -
ont été organisées par 1 387 ONG, syndicats, écologistes et églises de différentes
confessions. Parmi les slogans des manifestations, on trouve ceux-ci : "The
world is not for sale" ; "No globalization without participation" ; "We are
citizens, not only consumers" ; "WTO = Capitalism

     
  • ISBN : 978-2-296-05909-2 • septembre 2008 • 20 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoverso