• Couverture Césaire et la mémoire de l'esclavage

CÉSAIRE ET LA MÉMOIRE DE L'ESCLAVAGE

Jean-Luc Bonniol

revue d'origine de cet article : Itinéraires et Contacts de cultures 25

Date de publication : avril 2006
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Comment résister au désir de s'immerger dès le départ dans la parole
d'Aimé Césaire, dans sa fureur entretenue par cette "blessure sacrée"
jamais cicatrisée? Blessure de la Traite et de l'esclavage en la mémoire du
poète, dont il se fait l'écho au travers de ce "grand cri nègre", lancé si fort
"que les assises du monde en seront ébranlées". Aimé Césaire, par la
violence de sa parole, se veut le mainteneur d'une mémoire meurtrie, mais
aussi l'éveilleur des consciences dans le silence qui suit le crime.
Cette réflexion sera menée à partir de cette parole singulière, tout en portant
attention aux représentations et aux pratiques collectives dans lesquelles elle
s'inscrit. Elle sera en particulier replacée au sein des détenninations
historiques largement inconscientes qui font de Cés

     
  • ISBN : 2-7475-9876-4 • avril 2006 • 10 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : recto