• Couverture La réception de l'oeuvre d'Aimé Césaire par la presse de gauche communiste et non communiste (1946-1966)

LA RÉCEPTION DE L'OEUVRE D'AIMÉ CÉSAIRE PAR LA PRESSE DE GAUCHE COMMUNISTE ET NON COMMUNISTE (1946-1966)

Alain Cuénot

revue d'origine de cet article : Itinéraires et Contacts de cultures 25

Date de publication : avril 2006
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Poète rebelle, héraut de la négritude, combattant acharné à abattre
l'ordre colonial, Aimé Césaire se présente comme un intellectuel dont le
courage et la détennination impressionnent à plus d'un titre, et qui suscite la
reconnaissance de l'intelligentsia de gauche en France. Auteur de nombreux
poèmes, inventeur d'un langage d'une richesse et d'une exubérance
insoupçonnées, Aimé Césaire est également un militant politique décidé à en
découdre avec le pouvoir en place. C'est aussi un auteur dramatique qui
compose ses premières pièces de théâtre à partir du drame humain et
politique qui agite le continent africain. Pour tenter de mesurer la manière
dont la presse socialiste et communiste s'intéresse à l'oeuvre d'Aimé Césaire
et s'applique à comprendre le sens moderniste et révolutionnaire de son
écriture poétique et de son action politique, nous nous sommes plongé dans
les nombreuses publications de la littérature militante. C'est ainsi que nous
avons parcouru dans son ensemble l'Humanité

     
  • ISBN : 2-7475-9876-4 • avril 2006 • 30 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : recto