• Couverture La coopération policière transfrontalière, moteur de transformations dans l'appareil de sécurité français1
  • 4eme La coopération policière transfrontalière, moteur de transformations dans l'appareil de sécurité français1

LA COOPÉRATION POLICIÈRE TRANSFRONTALIÈRE, MOTEUR DE TRANSFORMATIONS DANS L'APPAREIL DE SÉCURITÉ FRANÇAIS1

Azilis Maguer

revue d'origine de cet article : Cultures et Conflits 48

Date de publication : décembre 2002
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Le 23 août 2001, coup de tonnerre dans le ciel officiellement serein
de la coopération policière transfrontalière en Europe: des policiers
suisses se lancent à la poursuite d'un homme qu'ils soupçonnent
d'avoir volé une voiture en territoire suisse. Ils traversent la frontière
franco-suisse et abattent de plusieurs balles le chauffeur poursuivi2.
Les policiers ne disposaient aucunement du droit de poursuite
transfrontalière sur la base du délit supposé, ni du droit de faire usage
de leurs armes à feu, n'étant pas en situation de légitime défense. Ces
faits présentent sans aucun doute les traits du cauchemar qui doit
agiter les responsables de la police et de la justice aux frontières
intérieures des pays membres des accords de Schengen. Le
développement de la coopération policière transfrontalière

     
  • ISBN : 2-7475-4291-2 • décembre 2002 • 24 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoverso

10 autres articles dans ce numéro