• Couverture La Compagnie française des Indes orientales aux XVIIe et XVIIIe siècles : des privilèges régaliens au service public
  • 4eme La Compagnie française des Indes orientales aux XVIIe et XVIIIe siècles : des privilèges régaliens au service public

LA COMPAGNIE FRANÇAISE DES INDES ORIENTALES AUX XVIIE ET XVIIIE SIÈCLES : DES PRIVILÈGES RÉGALIENS AU SERVICE PUBLIC

Philippe Haudrère Professeur Académie de Marine

Navires et gens de mer du Moyen Age à nos jours
Date de publication : janvier 2011
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

En septembre 1664, après plusieurs vaines tentatives, un édit royal crée
la Compagnie des Indes orientales, à l'exemple des sociétés établies depuis plus
d'un demi-siècle aux Provinces-Unies et en Angleterre1. L'exposé des motifs
est rappelé de manière succincte dans une déclaration de février 1685,
confirmant la décision prise vingt ans plus tôt : "Nous avons par notre édit de
septembre 1664 établi une Compagnie pour le commerce des Indes orientales
dans le dessein de donner à nos sujets les occasions de négocier dans les pays
les plus éloignés, d'acheter de la première main les marchandises venant des
Indes qu'ils allaient prendre chez les étrangers voisins de notre royaume, et
d'introduire même par le moyen du commerce la religion chrétienne, inconnue
presque dans tous ces pays2". Elle est "formée de tous nos sujets de quelque
qualité et conditions qu'ils soient, qui y voudront entrer pour telles sommes
qu'ils jugeront à propos", et elle reçoit plusieurs privilèges

     
  • ISBN : 978-2-296-14007-3 • janvier 2011 • 12 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat