• Couverture Le commerce maritime rochelais au XVIIIe siècle
  • 4eme Le commerce maritime rochelais au XVIIIe siècle

LE COMMERCE MARITIME ROCHELAIS AU XVIIIE SIÈCLE

Nicolas Martin Doctorant en histoire du droit Université de La Rochelle

Navires et gens de mer du Moyen Age à nos jours
Date de publication : janvier 2011
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Un siècle après le siège de la citadelle huguenote (1627-1628), la ville
de La Rochelle a su rétablir son poids économique, ses armements, ses réseaux
financiers en diversifiant sa politique commerciale au travers de sa flotte
maritime.
La cité rochelaise a su se prémunir, dans une certaine mesure, de la
conjoncture conflictuelle internationale. Elle n'a pas hésité à maintenir un
commerce maritime avec le Nord de l'Europe malgré les difficultés rencontrées
au sein des dernières villes hanséatiques.
Visionnaire et ambitieuse, elle a décidé de développer ses échanges
avec la Nouvelle France en dépit des conflits ancestraux opposant les plus
grandes nations du monde.
Préalablement au Traité d'Utrecht en date de 1713 qui mit fin à la guerre
de Succession d'Espagne (il y eut précisément deux Traités de paix qui mirent
un terme à la guerre de Succession d'Espagne : le premier signé entre la France
et la Grande-Bretagne le 11 avril 1713 et le second entre l'Espagne et la Grande-
Bretagne le 13 juillet de la même année), les anciennes

     
  • ISBN : 978-2-296-14007-3 • janvier 2011 • 16 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat