• Couverture L'assurance des captifs chrétiens au XVIIe siècle *
  • 4eme L'assurance des captifs chrétiens au XVIIe siècle *

L'ASSURANCE DES CAPTIFS CHRÉTIENS AU XVIIE SIÈCLE *

Estelle Réhault-Rothweiler Maître de Conférences Université de Strasbourg

Navires et gens de mer du Moyen Age à nos jours
Date de publication : janvier 2011
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

"Mes père et mère vous savez que je suis esclave dans la ville
d'Alger et vendu pour trois cents écus, si j'en avais quatre cents je
pourrais me faire racheter et avoir ma liberté pour cette somme, je
ne puis vous dire la peine que je souffre, j'ai des fers aux pieds,
mon maître est un magicien il me veut forcer comme si j'étais une
fille, je vous prie de voir notre commissaire afin qu'il écrive à la
Cour pour nous procurer notre liberté, faîtes écrire aussi à M.
Dibaignette à Paris que nous sommes dans cette ville neuf basques
vendus afin qu'il ait la charité par le moyen de ses amis et par une
quête et de faire remettre de l'argent entre les mains du Consul par
ordre du Roi pour nous racheter. Le sieur français Dolabarah
marié avec la nièce dudit sieur Dibaignette est fait aussi vendu
tout comme les autres. Je soussigné Pierre Burin"1.

     
  • ISBN : 978-2-296-14007-3 • janvier 2011 • 20 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat