• Couverture L'assurance des captifs chrétiens au XVIIe siècle *
  • 4eme L'assurance des captifs chrétiens au XVIIe siècle *

L'ASSURANCE DES CAPTIFS CHRÉTIENS AU XVIIE SIÈCLE *

Estelle Réhault-Rothweiler Maître de Conférences Université de Strasbourg

Navires et gens de mer du Moyen Age à nos jours
Date de publication : janvier 2011
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Cette lettre écrite en 1708 par Pierre Burin, matelot basque et esclave à
Alger, témoigne en quelques lignes de la situation de gens de mer européens
pris par les corsaires barbaresques en Méditerranée et dans l'océan Atlantique.
Au XVIIe, et plus encore au XVIIIe siècle, les maîtres barbaresques ne
cherchaient plus à conserver leurs captifs chrétiens en tant que'esclave de
travail' ou main-d'oeuvre servile2. Leur but était désormais de les revendre -
dans un bref délai - en en tirant un maximum de profit. Dès lors, dans ce
contexte de rachat organisé, les captifs suffisamment riches pour acheter leur
liberté avaient l'espoir réaliste de pouvoir être libérés- en quelques mois

     
  • ISBN : 978-2-296-14007-3 • janvier 2011 • 20 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat