• Couverture Image de l’Inde à travers son cinéma : décalage entre réalité et fiction
  • 4eme Image de l’Inde à travers son cinéma : décalage entre réalité et fiction

IMAGE DE L’INDE À TRAVERS SON CINÉMA : DÉCALAGE ENTRE RÉALITÉ ET FICTION

Images changeantes de l'Inde et de l'Afrique
Date de publication : avril 2011
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Dans cet article, nous allons nous intéresser à l’image de l’Inde, telle qu’elle
est véhiculée par les films occidentaux ainsi que par son propre cinéma
populaire, genre auquel appartient le cinéma bollywoodien. Notons d’ores et
déjà qu’il existe plusieurs genres cinématographiques en Inde, et que notre but
n’est pas d’analyser les qualités artistiques des uns et des autres, mais de voir en
quoi le cinéma bollywoodien peut être considéré comme un support de
communication permettant d’accéder à une image assez complète de l’Inde, du
fait que s’y côtoient différents aspects de la culture indienne (comme la
mythologie, la culture, l’histoire, etc.)
Quantitativement parlant, Bombay (appelé désormais Mumbai) ne domine
plus la production cinématographique indienne depuis 1995. Dans le sud de
l’Inde, par exemple, il existe une autre industrie cinématographique appelée
Kollywood. Les films y sont tournés en langue tamoule tandis qu’à Bombay, les
films sont tournés en langue hindi. Cela révèle donc, d’entrée de jeu, que le
cinéma dont nous allons parler recouvre

     
  • ISBN : 978-2-296-54139-9 • avril 2011 • 4 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat