• Couverture LES PERSONNES ÂGÉES
  • 4eme LES PERSONNES ÂGÉES
Date de publication : mai 2011
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Quel rapport existe-t-il entre la situation des personnes fragiles et le droit
international ? Dans quelle enceinte les questions sociales évoquées dans
notre atelier, qui ont une dimension mondiale par les tendances à l'oeuvre,
seraient-elles traitées à l'échelle internationale ? Quand il s'agit des normes
sociales, on pense d'abord à l'OIT (Organisation internationale du travail).
Celle-ci adopte des recommandations et des conventions, mais elle a été
conçue pour les droits des travailleurs à la fin de la Seconde Guerre
mondiale, alors que les États ne connaissaient guère le problème du
chômage. Ses travaux sont axés sur les droits des personnes qui travaillent,
comme le montre le thème du travail décent, et ne visent pas les personnes
qui n'ont plus de travail, les exclus, les immigrés, les retraités. L'ONU est
également compétente pour préparer des textes comme la Convention sur les
personnes handicapées. L'OMS (Organisation mondiale de la santé) fait des
études intéressantes comme nous l'ont montré les données présentées dans
les ateliers, mais l'approche de la santé est restrictive et d'ordre
pathologique. L'OMC (Organisation mondiale du commerce) est également
concernée par le débat sur l'introduction de la clause sociale, mais celle-ci a
été supprimée de l'ordre du jour de ses négociations, car considérée comme
un argument protectionniste par les pays moins

     
  • ISBN : 978-2-296-55052-0 • mai 2011 • 2 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat