• Couverture PAROLE DONNÉE, PAROLE TENUE ? SECTARISME ET DISSOLUTION DU LIEN FAMILIAL
  • 4eme PAROLE DONNÉE, PAROLE TENUE ? SECTARISME ET DISSOLUTION DU LIEN FAMILIAL

PAROLE DONNÉE, PAROLE TENUE ? SECTARISME ET DISSOLUTION DU LIEN FAMILIAL

Diversité culturelle et progrès humain
Date de publication : mai 2011
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

La parole
L'un d'entre nous appartient à une culture de tradition orale, c'est-à-dire une
civilisation où la parole prend le pas sur l'écrit. Cependant, intégré dans une
culture de l'écrit, il tentera, au-delà de la parole, de coucher quelques idées
sur une feuille de papier.
Mais avant tout, voyons ce que l'on appelle parole. Nous pourrions affirmer
qu'une parole est avant tout une adresse destinée à un interlocuteur. Elle est
un langage incarné, dans le sens où elle renvoie à la notion de corps et non à
celle de code que l'on retrouverait dans la langue. La parole est toujours une
expression de pensées, de désirs, de sentiments, d'émotions, de besoins et
d'expériences (de souffrance, de frustration, de gratification, de joie, etc.).
On pourrait dire que la parole, c'est l'être même, la singularité,
l'individualité. Ainsi, lorsque l'on se réfère aux textes dits sacrés, on trouve
dans le premier chapitre de l'Évangile de Jean, selon les versions et les
traductions, la phrase qui consacre la parole : "Au commencement était la
Parole, la Parole était avec Dieu

     
  • ISBN : 978-2-296-55052-0 • mai 2011 • 14 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat