• Couverture La darwinisation de la communication
  • 4eme La darwinisation de la communication

LA DARWINISATION DE LA COMMUNICATION

Cet article est un extrait du livre suivant :
L'Héritage de Charles Darwin dans les cultures européennes


Date de publication : mai 2011
Version numérique* :
4 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Qu’elle traduise la lecture approfondie de son œuvre ou la reprise de clichés et
d’approximations, la référence à Darwin est devenue, au cours des dernières
années, relativement fréquente au sein des travaux portant sur la
communication, plus particulièrement ceux qui (en Grande-Bretagne, en France,
en Belgique, en Italie, aux États-Unis…) s’inscrivent dans le cadre de l’analyse
de la propagation des idées. Cette propagation peut d’abord être considérée
comme obéissant à des lois qui expliqueraient que certaines idées se diffusent
facilement, sont capables de susciter l’imitation, sont aisément mémorisables,
etc. Elle peut également être vue comme déterminée largement par les
caractéristiques des différents moyens de communication qu’elle emprunte. Le
développement des nouvelles technologies de communication relance ainsi la
réflexion précédente : celle-ci se prolonge dans la prise en compte des
phénomènes que les réseaux d’information et plus particulièrement le web
permettent d’observer ou d’imaginer. Des analyses à tonalité plus ou moins
philosophique traiteront ce dernier comme la préfiguration d’un macroorganisme
issu du développement d’un tel réseau. D’autres, issues de la
physique, vont faire porter l’attention sur l’étude des distributions statistiques
caractérisant ses éléments et sur les modélisations qui en découlent. Si ces
travaux forment un ensemble

     
  • ISBN : 978-2-296-55111-4 • mai 2011 • 12 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat