• Couverture ROUSSEAU ET LA RÉVOLUTION AUTOBIOGRAPHIQUE
  • 4eme ROUSSEAU ET LA RÉVOLUTION AUTOBIOGRAPHIQUE

ROUSSEAU ET LA RÉVOLUTION AUTOBIOGRAPHIQUE

Le biographique, la réflexivité, et les temporalités
Date de publication : juin 2009
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

J'emploie le mot "révolution" parce qu'il m'a souvent été reproché,
depuis que je travaille sur l'autobiographie, d'avoir posé Rousseau comme
"origine" de l'autobiographie moderne, comme si j'avais pris, naïvement,
au pied de la lettre la première phrase des Confessions : "Je forme une
entreprise qui n'eut jamais d'exemple…". Toutes les personnes cultivées
connaissent les multiples traditions qui fondent l'entreprise de Rousseau :
l'autobiographie religieuse, depuis saint Augustin, l'autoportrait, depuis
Montaigne, les mémoires apologétiques, les romans picaresques ou
d'apprentissage, etc. Tous ces genres, assimilés par Rousseau, ont été en
même temps métamorphosés par lui, dans un acte brutal, une sorte de
coup d'état fondateur de notre modernité. J'ai sans doute eu tort, dans
mon premier ouvrage, L'Autobiographie en France (1971), d'exprimer ma
perception de cette rupture, et l'admiration qu'elle m'inspirait, en ayant
l'air de faire des Confessions une origine absolue. J'étais allé jusqu'à appeler
tout ce qui les précédait

     
  • ISBN : 978-2-296-09606-6 • juin 2009 • 18 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoverso