• Couverture LA VIOLENCE SOCIALE FABRIQUEE AU TRAVAIL : LE CAS DES CENTRES D'APPELS AU BRESIL
  • 4eme LA VIOLENCE SOCIALE FABRIQUEE AU TRAVAIL : LE CAS DES CENTRES D'APPELS AU BRESIL

LA VIOLENCE SOCIALE FABRIQUEE AU TRAVAIL : LE CAS DES CENTRES D'APPELS AU BRESIL

Cet article est un extrait du livre suivant :
L'emprise de la gestion


Date de publication : juin 2011
Version numérique* :
4 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Depuis 1995, à l'échelle de la planète, le secteur des centres
d'appels a constitué la plus importante source de développement de
la relation de service2. En ce qui concerne plus particulièrement le
Brésil, ce secteur a présenté, depuis le début des années 2000, une
très forte croissance de l'offre d'emplois, au point de devenir l'un
des plus importants employeurs nationaux. Selon les estimations,
en 2010, un million de travailleurs brésiliens sont employés dans
les centres d'appels (CA). Dans un contexte marqué par de fortes
difficultés d'insertion des jeunes sur le marché du travail, ce
segment de l'économie apparaît comme un moyen d'accès réaliste à
un poste de travail et aux droits sociaux associés. C'est dire
l'importance que représente ce secteur pour les acteurs
économiques, mais aussi pour les recherches en sciences sociales
sur le travai

     
  • ISBN : 978-2-296-55068-1 • juin 2011 • 24 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat