• Couverture COMPTABILITE ET VIOLENCE SOCIALE : UN EXEMPLE ÉGYPTIEN
  • 4eme COMPTABILITE ET VIOLENCE SOCIALE : UN EXEMPLE ÉGYPTIEN

COMPTABILITE ET VIOLENCE SOCIALE : UN EXEMPLE ÉGYPTIEN

Cet article est un extrait du livre suivant :
L'emprise de la gestion


Date de publication : juin 2011
Version numérique* :
4 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

INTRODUCTION
Si l'on considère les dispositifs de gestion comme une
combinaison de pratiques, de discours, de normes, incorporés dans
des outils, des procédures, des formes organisationnelles2, mettant
en jeu des acteurs qui ont la charge de les mettre en oeuvre, la
comptabilité en fait sans aucun doute partie. Associant un
ensemble de savoirs et de techniques, les professionnels de la
comptabilité ont élaboré des méthodes et des normes, en vue de
mesurer des valeurs marchandes, à partir des besoins d'un
ensemble d'acteurs, publics et privés, représentant l'État ou le
marché. La normalisation comptable a ainsi historiquement
répondu à deux grands types de besoins : ceux de l'État, qui
mobilise la comptabilité pour le contrôle des ressources de son
territoire et la fiscalité ; ceux des acteurs économiques, assureurs et
investisseurs, qui cherchent à disposer d'une information
harmonisée pour s'assurer de la rentabilité

     
  • ISBN : 978-2-296-55068-1 • juin 2011 • 30 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat