• Couverture LES DE-FRICHEURS Le rôle des scènes artistiques off dans la revalorisation des friches urbaines

LES DE-FRICHEURS LE RÔLE DES SCÈNES ARTISTIQUES OFF DANS LA REVALORISATION DES FRICHES URBAINES

Cet article est un extrait du livre suivant :
Pérennité urbaine, ou la ville par-delà ses métamorphoses


Date de publication : janvier 2009
Version numérique* :
4 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Dans de nombreuses villes, les délaissés urbains, terrains vagues, squats,
hangars désaffectés, friches… sont le refuge des scènes artistiques off.
Techno-travellers, cirque underground, théâtre d'avant-garde, scènes rock,
plasticiens, tagueurs… mettent en valeur ces espaces par défaut. En
s'installant dans ces friches, ces espaces qui ont perdu leur usage, les artistes
leur redonnent une fonction et une identité urbaine. Ils sont des défricheurs.
Ils dé-frichent la friche, lui retirent son caractère de friche en lui donnant une
nouvelle vie, un nouvel usage, une nouvelle valeur. Si, longtemps, ces
occupations ont été perçues au mieux comme un pis-aller, au pire comme
une menace à la tranquillité publique, on assiste aujourd'hui à un
retournement de l'attitude des autorités publiques. La présence temporaire
d'artistes et les animations culturelles éphémères sont utilisées par les
aménageurs comme des avant-gardes de reconquête urbaine.
Le cas de la requalification du secteur Chapelle-Stalingrad, à cheval entre
les 18e et 19e arrondissements

     
  • ISBN : 978-2-296-07449-1 • janvier 2009 • 12 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : recto