• Couverture L'ICONOCLASME OU L'IMAGE INTERDITE
  • 4eme L'ICONOCLASME OU L'IMAGE INTERDITE

L'ICONOCLASME OU L'IMAGE INTERDITE

Cet article est un extrait du livre suivant :
Censure et libertés : atteinte ou protection ?


Date de publication : avril 2011
Version numérique* :
4 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Le 10 janvier 2010, un article du New Yort Post dénonçait
l'attitude des autorités du Metropolitan Museum of Art, accusées
d'avoir soustrait des vitrines des galeries islamiques des oeuvres
représentant le prophète Mahomet, par peur de gestes iconoclastes.
Aucune religion n'a échappé à cette question de la
représentation figurée1, car si l'image fascine, elle inquiète aussi,
au point de susciter des réactions de censure, qui prennent souvent
la forme violente d'actes iconoclastes.
On doit aux Byzantins d'avoir forgé le mot "iconoclaste", en
grec eikonoklastês, c'est-à-dire littéralement "briseur d'images",
pour décrire l'attitude de l'empereur Léon III qui, au VIIIe siècle,

     
  • ISBN : 978-2-296-54763-6 • avril 2011 • 12 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat