• Couverture A Malo Mundarum. Investigations locales pour la cohésion socioculturelle
  • 4eme A Malo Mundarum. Investigations locales pour la cohésion socioculturelle

A MALO MUNDARUM. INVESTIGATIONS LOCALES POUR LA COHÉSION SOCIOCULTURELLE

Antagonismes communautaires et dialogues interculturels
Date de publication : mars 2009
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

1. Malmedy : histoire éclairante d'une commune à facilités franco-
germanophone2
Situés à l'est de la Wallonie, bénéficiant de terres fertiles et de riches forêts,
les bords de la Warche furent sans doute habités par intermittence dès
l'Antiquité par des chasseurs, puis des éleveurs et des agriculteurs. Ayant
entrepris de christianiser ces confins de la Gaule, Saint-Remacle, originaire
d'Aquitaine, purifia ce "lieu du mal" (a Malo mundarum) en y érigeant,
en 648, un cloître bénédictin autour duquel se développa la bourgade
aujourd'hui appelée Malmedy, située sur le diocèse de Cologne. En 650,
Saint-Remacle créa aussi le cloître voisin de Stavelot, situé, lui, sur le diocèse
de Maestricht-Liège. Ces deux villes seront, pendant 1147 ans, les têtes d'un
Etat bicéphale appelé "Principauté abbatiale de Stavelot-Malmedy". Cette
longévité ne fut pas exempte de tiraillements : dès 1048, des conflits
commencèrent à se faire sentir : l'Abbaye de Malmedy supportant mal la
suprématie que lui imposait celle de Stavelot. Les 77 Princes-Abbés qui se
succédèrent à la tête de cet Etat étaient

     
  • ISBN : 978-2-296-07533-7 • mars 2009 • 32 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoverso