• Couverture Les sociologues et le terrain gabonais : entre implication et renoncement
  • 4eme Les sociologues et le terrain gabonais : entre implication et renoncement

LES SOCIOLOGUES ET LE TERRAIN GABONAIS : ENTRE IMPLICATION ET RENONCEMENT

revue d'origine de cet article : Revue gabonaise de sociologie 3

Date de publication : juillet 2010
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Il n'est pas exagéré ni prétentieux d'affirmer que le terrain
gabonais est peu productif. Cette infertilité ne doit pas à l'absence
ou à la pauvreté des objets1, mais au rapport que les chercheurs
entretiennent avec ce terrain. C'est pourquoi, la notion de terrain
dans cette contribution renverra moins au terrain comme lieu de
l'enquête dont on montrerait les aspérités. Elle insistera plutôt sur
le terrain comme pratique pour s'intéresser à la façon dont on fait
émerger les objets et, finalement, le rapport que le chercheur
entretient avec l'objet comme terrain.
La pratique de la recherche au Gabon

     
  • ISBN : 978-2-296-12311-3 • juillet 2010 • 41 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat