• Couverture LE BANGA DE MAYOTTE COMME RITE DE PASSAGE
  • 4eme LE BANGA DE MAYOTTE COMME RITE DE PASSAGE
Date de publication : janvier 2011
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Résumé
Par un effet de généralisation consécutive
à la prolongation scolaire, et aux modes
pratiquement identiques de transition, les
sociétés occidentales ne marquent pas le
passage à l'âge adulte par des rites tels
qu'on peut les observer dans les sociétés
dites primitives ou traditionnelles. Dans
ces dernières, les rites organisent cette
transition comme une phase d'apprentissage
des règles sociétales pour
déboucher sur l'intégration dans la
société, particulièrement chez les peuples
où les classes d'âges jouent un rôle
central dans l'organisation sociale. Ces
rituels de passage d'un âge à un autre,
d'une classe d'âge à une autre s'expriment
parfois par un passage réellement
matériel : le changement de catégorie
sociale implique un changement de
domicile.
À Mayotte, ces rites de passage, décrits
par Van Gennepp, se traduisent, selon
Josy Cassagnaud, par les rites du banga.
Pour lui, tout rite de passage comporte
trois temps :
- le stade préliminaire ou la séparation
de l'état ou du lieu antérieur ou la
rupture avec le monde profane,
- le stade liminaire (c'est-à-dire "sur le
seuil"), la marge (entre deux), la
période entre deux impliquant la
formation à un nouveau mode d'être,
- le stade post-liminaire, avec une
résurrection symbolique et l'agrégation
dans la communauté avec un
nouvel état ou un nouveau statut

     
  • ISBN : 978-2-296-12734-0 • janvier 2011 • 10 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat