• Couverture LA CULTURE MERINA, BASE DE LA CONSTRUCTION D'UNE CULTURE NATIONALE, A TRAVERS LES CHANSONS DIFFUSEES PAR RADIO MADAGASCAR PENDANT LA 1RE REPUBLIQUE (1960-1972)
  • 4eme LA CULTURE MERINA, BASE DE LA CONSTRUCTION D'UNE CULTURE NATIONALE, A TRAVERS LES CHANSONS DIFFUSEES PAR RADIO MADAGASCAR PENDANT LA 1RE REPUBLIQUE (1960-1972)

LA CULTURE MERINA, BASE DE LA CONSTRUCTION D'UNE CULTURE NATIONALE, A TRAVERS LES CHANSONS DIFFUSEES PAR RADIO MADAGASCAR PENDANT LA 1RE REPUBLIQUE (1960-1972)

Construction identitaire et interculturalité dans le monde Indo-océanique
Date de publication : janvier 2011
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Résumé
Peut-on dire qu'il y avait prédominance de
la culture merina, durant la première
République (1960-1972) ? Si on se réfère
à la production de Radio Madagascar de
cette époque, et en particulier sa production
musicale, la réponse est affirmative,
dans la mesure où la culture petite bourgeoise,
basée sur le progrès, la modernité
et l'individu (influence de la religion
chrétienne surtout anglaise, et influence
de la culture française) a pris la forme de
la culture merina (dialecte merina codifié
depuis Radama I, "langue" d'enseignement,
"langue" des journaux et des
livres) pour véhiculer ses idéaux. Cette
petite bourgeoisie, pléthorique, après
l'indépendance (remplaçant des français,
nouveau recrutement au niveau de la
fonction publique, surtout dans le secteur
de l'éducation) était la principale classeappui
(et bénéficiaire) du nouvel Etat
malgache, subventionné par l'Etat français.
Le maintien de l'économie coloniale
(économie de traite), plaçait la majorité

     
  • ISBN : 978-2-296-12734-0 • janvier 2011 • 20 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat