• Couverture MIGRATIONS POLYNESIENNES ET TERRITOIRES PROTESTANTS : LES PAROISSES URBAINES DE NOUVELLE-ZELANDE
  • 4eme MIGRATIONS POLYNESIENNES ET TERRITOIRES PROTESTANTS : LES PAROISSES URBAINES DE NOUVELLE-ZELANDE

MIGRATIONS POLYNESIENNES ET TERRITOIRES PROTESTANTS : LES PAROISSES URBAINES DE NOUVELLE-ZELANDE

Dieu change en ville
Date de publication : décembre 2010
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Dans son rapport annuel, le Fonds des Nations Unies pour la
Population souligne qu'en 2005, l'Océanie possède la plus forte
concentration au monde de populations immigrées (essentiellement
en Australie et en Nouvelle-Zélande). Auckland est ainsi la plus
grande ville polynésienne au monde1.
La particularité des migrants polynésiens est de continuer à
fréquenter assidûment les lieux de culte - qui sont également des
lieux de pratiques et de réaffirmations culturelles - alors que les
Églises protestantes "anciennes" de Pâkehâ (c'est-à-dire les Néozélandais
d'origine européenne) sont marquées, depuis les années
1960, par une forte baisse de la fréquentation2. De ce point de vue,
la religion apparaît comme un "dispositif idéologique

     
  • ISBN : 978-2-296-13347-1 • décembre 2010 • 18 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoversoaplat