• Couverture Roger Vitrac et les paradoxes de l'énonciation surréaliste
  • 4eme Roger Vitrac et les paradoxes de l'énonciation surréaliste

ROGER VITRAC ET LES PARADOXES DE L'ÉNONCIATION SURRÉALISTE

Discours, image, dispositif
Date de publication : septembre 2008
Version numérique* :
3 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Entre les avant-gardes et, sinon le théâtre, du moins la théâtralité ou le spectaculaire,
il existe une connivence fondamentale, que n'a pas manqué de souligner notamment
Henri Béhar dans l'essai de référence qu'il a consacré au Théâtre dada et surréaliste'.
Cette connivence tient, on le sait, à une exigence partagée par toutes les
avant-gardes: contre l' oeuvre - écrite, imprimée, gravée, statufiée, fixée -, contre la
tradition occidentale- répétitive, imitative, morte par là même -, contre toute forme
d'institutionnalisation, contre, en somme, ce qui se décline, à leurs yeux, sous la
notion d'art, les avant-gardes ont toutes prétendu jouer la carte de la vie, du corps, de
la parole en acte. Elle procède aussi

     
  • ISBN : 978-2-296-05643-5 • septembre 2008 • 28 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : rectoverso