• Couverture LES PROBLÈMES DE REPRÉSENTATION DE SOI ET DE L'AUTRE DANS LE CONTEXTE POSTCOLONIAL RÉUNIONNAIS

LES PROBLÈMES DE REPRÉSENTATION DE SOI ET DE L'AUTRE DANS LE CONTEXTE POSTCOLONIAL RÉUNIONNAIS

Cet article est un extrait du livre suivant :
CONDITIONS ET GENRES DE VIE


Date de publication : décembre 2002
Version numérique* :
4 €
* Nos versions numériques sont compatibles avec l'ensemble des liseuses et lecteurs du marché.

Introduction
Héritage de la société coloniale, il est d'usage, à La Réunion, d'entendre dire que
tout ce qui vient de la métropole est meilleur, plus joli, plus appétissant, plus
intéressant, qu'il s'agisse de produits alimentaires… ou de fonctionnaires
métropolitains à marier. Le temps des colonies est pourtant depuis bien longtemps
supposé achevé. Cependant, la France demeure la Mère Patrie et il n'existe dans l'île
aucun mouvement indépendantiste. Cet attrait pour la métropole et la survalorisation
qui en découle se retrouvent tant dans le domaine culturel (honte de soi, de sa propre
culture, négation de la culture réunionnaise à tous les niveaux de l'institution), que
linguistique (dévalorisation de la langue créole par rapport au français,
reconnaissance ambiguë dans le domaine

     
  • ISBN : 2-7475-3408-1 • décembre 2002 • 18 pages
  • Télécharger les fichiers de couverture : recto